Interview d' Isabelle Wlodarczyk par les élèves de 2 CATMFC

Nous avons lu "Surtout ne prends pas froid" de Isabelle Wlodarczyk en classe et nous l'avons rencontrée jeudi 7 novembre 2019.

Elle a répondu à nos questions et vous avez quelques unes de ces réponses :

Justine : Pourquoi avez-vous écrit un livre sur Malala ?

Isabelle Wlodarczyk : Mon éditeur m'a demandé d'écrire sur Malala qui est une jeune fille qui s'est battue au Pakistan pour que les filles aillent à l'école. Blessée , elle a été hospitalisée en Angleterre et elle a obtenu le prix Nobel. J'ai crée un personnage fictif qui s'est enrôlé dans les Talibans pour montrer l'autre côté, à quel point il est facile de basculer dans l'horreur.

Loan : Ecrivez-vous seulement des livres pour la jeunesse ?

Isabelle Wlodarczyk : J'ai écrit pour les adultes mais je préfère écrire pour les enfants car c'est plus drôle mais aussi plus difficile. On est obligé de réfléchir pour éviter l'ennui.

Justine : Pourquoi avoir écrit "Surtout ne prends pas froid" vous êtes vous inspirée de Marie Jelen ?  Pourquoi avoir changé le prénom et avoir utilisé celui d'Esther ?

Isabelle Wlodarcyk : Tout d'abord, on parle très peu des camps d'internement en France, cela reste un sujet tabou. J'ai donc voulu en parler. J'ai trouvé par hasard trois lettres de Marie Jelen sur Internet et dans ces lettres j'ai vu beaucoup d'humanité car malgré les conditions difficiles, elle a continué à penser au bien-être de son père qui travaillait en Alsace. N'ayant pas eu l'autorisation de la famille pour écrire sur elle, j'ai dû changer son prénom. Lorsque le livre est sorti et a été connu, son demi frère m'a contactée et j'ai pu connaître l'histoire: en 2020, le père de Marie est mort,et son demi frère a trouvé 3 lettres dans son portefeuille et c'est là qu'il a découvert que son père avait été marié et avait  une fille et qu'elles étaients mortes à Auschwitz. Il n'en avait jamais parlé.

Justine : Quel est le sujet de votre prochain livre ?

Isabelle Wlodarcyk : Mon prochain livre parle d'une petite fille qui s'appelle Paquita et qui a fui avec d'autres Franco en 1939.

Nous avons apprécié ce moment, elle nous a parlé de livres que nous ne connaissions pas et elle nous a donné envie de les lire. Elle a été à notre écoute et elle nous a parlé en toute simplicité de sa passion pour les livres et l'écriture.

Nous la remercions d'être venue discuter avec nous au Lycée Louise Michel.

Les 2 CATMFC : Chanèse, Justine, Léa, Loan et Morgane.